• Hoze à découvrir avec Je Danse sur les toits

    Hoze déboule avec le tube Je danse sur les toits. Ne cherchez plus, on a trouvé le tube de l'été.

    Hoze dévoile son premier EP avec le single Je Danse sur les Toits. Après un premier album plus chanson sous le nom de Carine Erseng, voici Hoze, projet pop ultra réussi, qui fait un bien fou aux oreilles avec sa mélodie entêtante.

    Hoze sort un premier single auquel il est difficile de résister. On vous présente Je Danse sur les Toits dans notre sélection musicale. Et bonne nouvelle, le titre est accompagné d'un EP qui sort sur les plateformes digitales dès la mi juillet. Avec son premier EP, Hoze déboule dans le paysage de la pop française avec sa gouaille, son sourire, son énergie et ses influences diverses. De sonorités orientales en gimmicks hispaniques, ses sons donnent le smile et s’avèrent un cocktail contagieux. Cet EP éponyme attendu le 15 juillet, c’est une vague de fraîcheur pop électro, avec une french touch qui interpelle même outre manche.

    Voici le clip de Je Danse sur Les Toits :

    Derrière Hoze, on retrouve Carine Erseng que certains chanceux ont pu voir juste avant le confinement au Comedy Club en première partie de Barange. Acidulée et entrainante, la musique de Hoze nous entraine dans un tourbillon pop dont on savoure les mélodies entêtantes et les textes vifs et sincères. Jarry et Jeff Panacloc ont été les premiers à s’intéresser à l'univers de la chanteuse, d’ailleurs la star des ventriloques l’a invitée en première partie de son Palais d sports

    Pour suivre Hoze sur Instagram

    Hoze, Je Danse sur les toits


    votre commentaire
  • AURUS revient avec un tourbillon sonore Scalp

    AURUS livre un quatrième extrait de son EP. Voici Scalp, un titre pop électro vraiment fou et entrainant. Un choc à partager.

    Le réunionnais Bastien Picot dévoile avec AURUS sa face la plus expérimentale. On est très fan de cet univers psyché qui ne ressemble à rien de connu.

    AURUS alias Bastien Picot peut être fière de ce premier projet où réel et imaginaire font bon ménage, porté par une voix devenue son instrument de prédilection.

    En attendant la sortie de son premier album, découvrez l’univers de cet artiste loin d’être un dieu égyptien, mais dont le 3ème est celui d’un visionnaire.

    Mêlant anglais et créole, pop et électro, hypnose et transe, le premier EP de l’artiste réunionnais Bastien Picot sous le nom d’Aurus sort vendredi 12 juin. Il comprend quatre titres qui appellent à la réflexion, dont Mean World Syndrome. Cette expression, parfois traduite en « syndrome du grand méchant monde », désigne l’angoisse démesurée née d’une surexposition aux contenus violents diffusés par les médias de masse.

    Le clip de Scalp à découvrir :

    Sous cette coiffe métallique qui sert de visuel au premier projet d’Aurus, se cache Bastien Picot, ancien choriste pour des pointures tels que Steve Wonder ou Aznavour.

    Originaire de l’île de la réunion, Aurus nous fait découvrir un univers inspiré de ses racines Mayola, où créole et anglais font bon ménage. Il y a un an, Aurus dévoilait un premier titre « Momentum », suivi en septembre dernier par un duo captivant de complicité avec Sandra Nkaké sur « The Abettors » qui interroge notre rapport au monde animal. Voici Scalp, qui évoque le burn out...

    Bastien Picot est sur Facebook

    AURUS, Scalp

     


    votre commentaire
  • BT93 renait grâce à Frédéric Lo et sort Bronx Generation

    BT93 publie ce jour le clip de « Bronx Generation ». L’album est attendu en juin. Une découverte du blog hors des sentiers battus.

    BT93 réédite un véritable ovni musical. Un disque qui ressort aujourd’hui en pleine crise de coronavirus grâce au travail de réédition de Frédéric Lo

    Après « Références », BT93 publie « Bronx Generation », un titre coproduit par Frédéric Lo avec quelques musiciens additionnels (Marcello Giuliani et Patrick Goraguer). BT93 a décidé de nous offrir les titres enregistrés par ses soins alors qu'il était jeune diplômé arrivant sur le marché du travail à la fin des années 80's. Il raconte ses désillusions et ses regrets.

    Côté musique, les influences new wave son palpables. On pense à des groupes comme Depeche Mode, Ultravox, Soft Cell ou Cure. A l’époque, féru de synthés, BT93 collectionnait les machines comme les Ensoniq ESQ1, TX7, TR707, Korg 01W…

    "En 1989, j’ai passé 6 mois à New York. Durant une visite du zoo du Bronx, j’ai été frappé par l’état totalement insalubre de nombreux quartiers où l’on se serait cru en pleine guerre civile. Le spectacle offrait un contraste saisissant et révoltant avec l’univers des yuppies de wall street, comme dans « Le bûcher des vanités » de Tom Wolfe. En 1989, Bronx Generation est ma première composition purement synthétique" a expliqué BT93.

    Voici la vidéo de Bronx Generation :


     "Les fenêtres sont murées 
    Les ordures étalées 
    Devant les groupes, tu regardes droit 
    Même le métro se tient coi 
    Tu f’rais mieux d’décamper 
    Le zoo du Bronx, quelle idée 
    Ta tête de youppie égaré 
    Comme dans l’« bûcher des vanités »…"

    Aux manettes, on retrouve BT93 : synthés, chant, choeurs, Marcello Giuliani à la basse,Patrick Goraguer à l'orgue, percus live et à la Direction artistique : Frédéric Lo en personne. BT93 nous explique que ces titres ressortent aujourd’hui un peu par hasard, sous la pression d’un entourage qui n’a pas oublié ces jolies saynètes inspirées de l’horreur de l’open-space.

    Le disque sortira en juin sur les labels Dragon Accel / LandR.

    On peut suivre BT93 ici

    BT93 sort Bronx Generation


    votre commentaire
  • YEZZA prend de la vitesse avec le single Gare du Nord

    YEZZA, un nom à retenir dans le paysage urbain français ! Cette chanteuse sort un joli premier single sur Label Vie, une réussite en musique à découvrir avec le clip de Gare du Nord.

    Dans notre playlist des nouveaux talents en R'N'B, on vous a sélectionné la chanteuse Yezza qui sort un premier single après avoir participé à de nombreux featurings.

    On vous dévoile notre dernière découverte musciale. À 25 ans, Farah El Mouttaqi de son vrai prénom est une jeune femme indépendante et accomplie.Cette artiste interprète d’origine marocaine et algérienne a un tempérament de feu. Depuis sa naissance, le destin de Yezza est lié à la musique :ses parents vivent en banlieue parisienne dans le 94 mais elle née à Angers après que sa mère ait assisté à un showcase de Cheb Mami. L’histoire peut paraître drôle mais Yezza l’est vraiment, sous son fort caractère elle cache une sensibilité etsurtout l’art de manier le rire, la dérision et le charme pour décourager les plus téméraires à vouloir découvrir qui elle est vraiment. Cette fille a du charisme, et une voix en or, à suivre de près.

    Par ici pour voir la vidéo de YEZZA - GARE DU NORD (Clip officiel) :

    Sa carrière de chanteuse a pris son essor après sa rencontre avec les producteurs Ikbal et Teetoff qui ont été séduits par son intensité vocale et ont décidé de la signer sur Label Vie, un label sur lequel se côtoient les meilleurs talents de pop urbaine du moment comme un mix idéal entre Chimène Badi et Marwa Loud pour vous faire une petite idée de son univers. Voici le nouveau talent pop à écouter. Elle est produite par Ikbal & Teetoff deux amis producteurs, gérants des studios d’enregistrement « Label vie music». Bonne écoute.

    Découvre "Gare du nord" de YEZZA Disponible Totalement : https://backl.ink/132956160

    Suit YEZZA sur: https://www.instagram.com/yezza_off/

    YEZZA, Gare du Nord


    votre commentaire
  • Valentin Vander perce avec un joli second album Mon Etrangère

    L’auteur compositeur interprète Valentin Vander revient avec la sortie de son second album Mon Etrangère. Un bijou à découvrir avec le titre La Femme de Ma Vie.

    Membre des Goguettes avec qui il rencontre un fort succès, Valentin Vander sort un second album joyeux, drôle, décalé et qui donne envie de chanter toute la journée. Vous l'avez compris, on a beaucoup aimé.

    Entre deux escapades humoristiques avec ses camarades des Goguettes (en trio mais à quatre), Valentin Vander compose dans sa chambre des chansons rêveuses et amoureuses. Porté par ses influences diverses, d’Alain Souchon à Michel Legrand, il trace avec humour et naïveté une carte du tendre moderne, aux contours tantôt pop, tantôt jazz. Après L’Audace ou la Timidité paru en 2015, Valentin Vander s'éloigne du swing et de l’acoustique pour un deuxième album plus pop aux sonorités électroniques réalisé par Nicolas Gueguen.

    Voici le clip de La Femme de Ma Vie :

    On trouve dans les dix chansons qui jalonnent l’album d'une pop joliment détachée, ce petit quelque chose d’unique dans sa personnalité joliment désabusée qui n’oublie jamais d’opter pour la dérision. Et Valentin sait se faire plus grave comme sur « Les vieux qui s’aiment encore », dans laquelle il évoque le temps qui file inexorablement mais qui n'empêchent pas les sentiments de perdurer . Entre malice et sérieux, profondeur et légereté, cette étrangère nous devient très vite familière. Et c’est bien ce que l’on espère d’un recueil de chansons.

    Valentin Vander : Nouvel album Mon Etrangère

    Disponible chez Hé Ouais Mec Productions

    lien digital

    Valentin Vander, Mon Etrangère


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires