• Weyes Blood - Movies

    Weyes Blood dévoile un nouvel extrait de l'album Titanic Rising avec une vidéo plante et aquatique pour Movies.

    Weyes Blood nous plonge dans son grand bain avec Movies.

    Mélodiste surdouée, féministe affirmée, artiste concernée par l’environnement… Avec son quatrième album, “Titanic Rising”, Natalie Mering, alias Weyes Blood, confirme son prodigieux talent. Natalie Mering n’est pas une activiste, juste une jeune femme consciente des enjeux de son temps. Y compris le féminisme. Après les années lycée, Natalie a navigué de groupes en groupes, entre Portland et Los Angeles, où elle vit désormais, et a fait ses armes sur d’innombrables scènes. Weyes Blood nous éblouissait en janvier dernier avec la sortie d’Andromeda, puis, quelques semaines plus tard, avec celle d’Everyday, dans lequel elle rendait un parfait hommage aux films d’horreurs seventies. Deux extraits de son futur album Titanic Rising donc, qu'elle continue de teaser ce mardi avec le clip majestueux de Movies, réalisé par la jeune américaine elle-même.

    Voici le clip de Weyes Blood pour Movies :

    Natalie évolue aujourd’hui dans une galaxie californienne où gravitent Jonathan Wilson, Drugdealer, Ariel Pink ou encore Foxygen – dont le cofondateur, Jonathan Rado, a produit Titanic Rising.

    Et si elle n’avait pas été musicienne? “J’aurais sans doute choisi un métier bizarre, réalisatrice ou biologiste marine, pour passer ma vie à nettoyer les océans.

    Nous, on la préfère sur terre, Natalie, même si sa voix nous transporte aussi bien dans les contrées célestes qu’au fond des eaux profondes. “Titanic Rising”, de Weyes Blood, (suB PoP). en concert le 2 mai à la maroquinerie, à Paris

    le Bandcamp de Weyes Blood

    Weyes Blood - Movies


    votre commentaire
  • Anne Paceo, la batteuse sort Bright Shadows

    Anne Paceo élargit sa palette de musicienne avec son album Bright Shadows qui met en lumière des mélodies pop et le chant mélancolique.

    Anne Paceo livre enfin un clip pour illustrer Bright Shadows

    L’odyssée d’Anne Paceo prend, avec Bright Shadows, une puissante dimension introspective à la poétique envoutante. En plus d’en signer l’écriture et d’en dicter l’orientation rythmique, la batteuse prend le micro pour mieux « chanter son poème au monde ». Des compositions hybrides, une esthétique captivante et bigarrée...

    Pop bleutée, soul veloutée, salves électriques, subtils motifs minimalistes et même quelques effluves ouest-africaines... Anne Paceo sonde les ombres qui planent ci et là pour en extirper les faisceaux lumineux. Réalisé par Kevin Gay, le clip de "Bright Shadows" a été tourné à Paris du côté de La Gare, un nouvel espace musical effervescent situé dans le nord-est de Paris. C'est le tout premier clip d'Anne Paceo.

    Les paroles de sa chanson, qui évoquent l'interaction entre mondes intérieur et extérieur, ont été co-écrites par la batteuse trentenaire et la chanteuse et songwriter Marion Rampal. Dans ce morceau, Anne Paceo apparaît aux côtés des chanteurs Ann Shirley et Florent Mateo, ainsi que des danseurs Sahné Rasonaivo, Smail Kanouté et Laura Desideri.

    Anne Paceo - Bright Shadows ( Clip officiel )

    Une fois installée derrière ses batteries posées dans "La Gare" - une ancienne station de la Petite Ceinture parisienne -, Anne Paceo, ses chanteurs Ann Shirley et Florent Mateo et des danseurs jouent et dansent avec le soleil, en flirtant avec la lumière rasante de l'aube à la lueur du crépuscule. Ils parcourent les rails abandonnés où la nature a repris ses droits et traversent la périphérie de Paris, du bois de Vincennes à la butte Montmartre. Un voile transparent rend ce jeu d'ombre et de lumière subtile et harmonieux.

    Anne Paceo à suivre sur son Facebook

    Anne Paceo, la batteuse sort Bright Shadows


    votre commentaire
  • Noroy, Savior

    Noroy s'installe dans nos playlists avec le joli tube électro Savior qui fait un bien fou.

    Noroy sort le 12 avril le maxi Naema avec cinq titres disponibles.

    Leur nouveau single “Savior” distille une pop suave combinée à une électronique rutilante, qui se retient dès la première écoute. Dans la verve d’artistes comme DJ Snake, Madeon, et de duos modernes comme Disclosure, The Chainsmokers, Odesza, ou encore Polo & Pan, Noroy n’hésite pas à piocher dans le répertoire pop et électronique pour créer son propre univers. Chaque titre du groupe est une véritable aventure musicale, une création unique destinée à prendre son ampleur au fil des écoutes.

    Le clip de Noroy est ici, il s'appelle Savior :

    Noroy démarre sa carrière sur les chapeaux de roue avec deux tubes déjà à son actif (Thinking et Savior), que l'on retrouvera le 12 avril sur un maxi appelé Naema. Une complicité est née, c’est certain. Un duo pas comme les autres est sur le point de conquérir le marché français, voire international. Le duo électro-pop propose ainsi une musique colorée alliant des mélodies entêtantes, rythmes exaltants et ambiances planantes…Tout ce qu’il se fait de mieux aujourd’hui à l’image d’artistes comme Odesza, The Chainsmokers ou Madeon, pour ne citer qu’eux. Avec sa propre identité et son charisme, Noroy vient tout juste de signer chez Roy Music (Talisco, Last Train, Huko…) pour la sortie du maxi Naema

    Noroy sur Instagram

    Noroy, Naema


    votre commentaire
  • Mac Demarco se grime pour son album Here Comes The Cowboy

    Mac DeMarco lève le voile sur son prochain album avec un clip bien barré : Nobody

    Mac DeMarco, face caméra, fond noir et chapeau de cow-boy, pour un morceau acoustique : que demander de plus ?

    Après s’être fait crooner en fin d’année en offrant au monde un joli slow de Noël, le Canadien revient aux grandes affaires en annonçant pour le mois de mai Here Comes The Cowboy, un quatrième album qu’il a choisi cette fois-ci de publier lui-même sur un label créé pour l’occasion. Enregistré durant deux semaines particulièrement pluvieuses à Los Angeles, début janvier, Here Comes the Cowboy, le prochain album de Mac DeMarco à paraître le 10 mai prochain s’annonce minimaliste, mais surtout plein de tendresse. « Pour moi, le terme ‘cowboy’ est affectueux. Je l’utilise souvent pour désigner les gens que j’aime. Là d’où je viens, il y a pas mal de gens qui portent des chapeaux et font des trucs de cowboy – mais ce n’est pas d’eux dont je parle ici. »

    Voici le clip d Nobody de Mac Demarco :

    "Nobody", le premier single, est aussi doux et suave qu'est repoussant le visage grimé en lézard vert avec cigare et stetson qu'il offre dans le clip. Quant à la vision reptilienne que DeMarco a des cowboys, elle se découvre en images dans un clip aussi barré que DIY et qui accompagne ce premier extrait. Affublé d’un chapeau stetson, le guitariste y campe un lézard en peignoir au bout du trou, tirant sur son gros cigare cubain des volutes sur fond vert. "I'm a poor lonesome cowboy", qu'il disait...

    Pour suivre le Mac

    Mac Demarco - Here Comes The Cowboy


    votre commentaire
  • Louis Arlette - Des Ruines et des Poèmes

    Louis Arlette prolonge le rêve avec Des Ruines et des Poèmes, album somptueux de la chanson d'aujourd'hui

    Louis Arlette fait mouche avec ce retour en apesanteur et son univers si étonnant, dont on découvre en extrait le titre Je suis un soir d'été

    Au début de l’année 2018 il offrait au public l’album Sourire Carnivore. Un opus riche de 12 titres qui mettait parfaitement en relief l’univers riche de Louis Arlette avec une énergie folle dans les mots comme dans le ton. Un premier effort prometteur qui avait eu l’occasion d’être mis en lumière par « Tristesse Limpide » mettant en évidence sa pop luxueuse. Truffé de références à l’Iliade d’Homère, tant au niveau des textes que des sonorités, Louis Arlette a cherché à retranscrire « le son tranchant des épées et des haches, le côté épique, héroïque de l’épopée en les retranscrivant dans un univers moderne et électronique”. Voilà qui est bien étonnant et donne envie d'en découvrir plus, avec cet artiste qui avoue aimer NIN et Marcel Proust.

    Le clip de Je suis un soir d'été :

    Les influences sont légion : The Cure et The Beatles, Nine Inch Nails et Kraftwerk pour la musique industrielle. Mais les grands de la chanson française aussi, avec Brel, Brassens, Gainsbourg …

    Le milieu du rock français assume généralement peu son héritage et se tourne vers l’univers américain ou britannique. Louis Arlette affiche tête haute un romantisme proprement français et assume des références modernes : Indochine, Noir Désir, ou encore Etienne Daho. À l’image de la reprise exaltante de Je suis un soir d’été de Brel, Des Ruines et des Poèmes ne baisse jamais d'intensité.

    Enregistré au Studio Ferber avec l’aide de Philippe Paradis (Christophe, Thiéfaine, Zazie…), ce deuxième album en forme de seconde naissance irradie de puissance et de rage, déborde de beautés héroïques, de morsures magnifiques, de tumultueuses amertumes.

    Louis Arlette - Nouvel album Des Ruines et des Poèmes

    Sortie le 15 mars 2019 chez Le Bruit Blanc

    Louis sur Facebook

    Louis Arlette - Je suis un Soir d'été


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique